On dit l’adolescent « en crise » alors qu’une grande majorité est paisible. On les dit « tourmentés », parfois niais et seulement capables de sortir quelques sons… ce qu’ils ne sont pas plus.

En fait, nous adultes, manifestons plus notre désarroi car nous ne les comprenons plus ou ne parvenons plus à les contrôler.

L’ado fait de la provocation l’un de ses outils repère. Pourrait-il faire autrement, lui qui doit apprendre des espaces de liberté, doit pouvoir se situer face à l’adulte tout aussi étrange pour lui, qu’il l’est pour nous.

Ce petit ouvrage rassemble une vingtaine de chroniques sur les adolescents. Leur point commun : comprendre les âges de l’adolescence.

Comprendre aussi la violence chez les adolescents. Une violence qui est différente. Elle peut résulter d’une souffrance qui n’est pas nécessairement dirigée contre l’adulte ou l’institution. Elles se nomment alors équivalents suicidaires, addictions…

15,00€