Suite à l’application des nouvelles normes de contrôle des Établissements d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE), plusieurs villes ont pris des mesures drastiques. À Narbonne, une crèche de 48 places a fermé temporairement ainsi qu’une micro-crèche qui, pour elle, a totalement fermé, à Dijon, l’agrément d’une crèche de 101 places a été réduit à 80, et à Reims, une micro-crèche a également fermé.

De même, après la ville d’Annecy, Montpellier a décidé de réduire le temps d’ouverture et fermeture de ses crèches pour faire face à une pénurie de personnel. La mesure est temporaire et doit durer un trimestre. En 2022, la Direction Petite enfance de la ville d’Annecy avait pris cette mesure radicale d’une ouverture différée de ses crèches.