Les Ateliers pédagogiques au Canada

Nos activités

Les ateliers de la petite enfance

Mini conférences (1h30) à destination des professionnels de la petite enfance

FRANCE/ QUEBEC – l’accueil de la petite enfance

Etude comparative sur les différentes solutions d’accueil de jeunes enfants. Quelles sont les bonnes pratiques à retenir en France et au Canada ? Des « MAM » (maison des assistantes maternelles aux micro-crèches, en passant par l’accueil familial ou collectif)

Pour vous inscrire – Cliquez ici

L’accueil de l’enfant handicapé en MPE ou halte garderie

Retours d’expériences menées en France et au Québec – en visio conférence avec la France

Pour vous inscrire – Cliquez ici

L’espace des émotions ou comment apprendre à un jeune enfant à reconnaître et exprimer ses émotions.

Apprendre à des professionnels de la petite enfance à mettre en place et animer un coin des émotions. (retours d’expériences menées en Suisse, Belgique, France).

Pour vous inscrire – Cliquez ici

Le baby blues et la dépression post-partum (mini conférence ouverte aux parents et aux professionnels)

Si le baby blues ou syndrome du 3e jour apparaît chez la mère dans les jours qui suivent l’accouchement, pour disparaître rapidement, il en n’est pas de même pour la dépression post partum. Cette dépression survient dans l’année et n’a pas une cause unique. Par contre, ses conséquences tant sur l’enfant que sur l’adulte.

Comment prévenir ? Comment accompagner ? La place du père …

Pour vous inscrire – Cliquez ici

Les ateliers des DYS

Un enfant DYS est un enfant intelligent qui souffre de ne pas pouvoir le montrer ni le prouver. Sa capacité d’apprendre est différente. Mais sa volonté d’apprendre est authentique

Les « Dys » désignent des troubles des apprentissages : dyslexie, dysphasie, dyscalculie, dyspraxie, dysorthographie…

Les ateliers des DYS : un lieu de rencontre

  • Pour les parents
  • Pour les enseignants
  • Pour les professionnels
  • Pour les enfants, adolescents, adultes

Deux solutions :

  • Des temps de rencontres individuels
  • Venez exposer les difficultés rencontrées
  • Dialoguez avec un professionnel
  • Soyez accompagné pour revenir vers une scolarité normale
  • Des ateliers collectifs
  • Participez à des ateliers d’une demi journée
  • Formez-vous à la connaissance des « Dys »
  • Sachez concevoir une pédagogie adaptée aux élèves (enseignant) ou accompagner votre enfant (parent)

    Les thérapies brèves – formation

    Les thérapies brèves désignent les démarches d’accompagnement d’un patient avant une opération ou durant une phase particulièrement anxiogène.

    Elles s’adressent également aux enfants ou adolescents confrontés à des troubles des conduites sociales ou du comportement.

    Parmi ces thérapies, nous trouvons l’hypnose éricksoniène. Oubliez-vite les émissions de télévision ou les spectacles grand public durant lequel un « mage » va endormir des personnes prises parmi le public.

    L’hypnose présente un intérêt indéniable dans :

    • La gestion du stress
    • Les troubles des conduites sociales ou du comportement
    • Certaines formes de dys
    • Ou en préparation d’une intervention médicale, en intervention d’urgence lors d’un accident.

    L’hypnose se décompose en 4 techniques :

    • L’hypnose médicale appelée aussi hypno-sédation ou hypno analgésie
    • L’hypnose conversationnelle
    • L’EMDR
    • L’auto-hypnose

    Ainsi qu’un travail sur les techniques de mémorisation. Venez-vous former à ces pratiques, chaque module de formation est décomposé en 4 ateliers de 2h30.

    Si vous ne pouvez pas vous déplacer à QC, retrouvez-nous sur notre WEBTV

    Pour plus de renseignements – pour vous inscrire – Cliquez ici

    Le LAB – présentation des neurosciences

    Le LAB est le laboratoire de recherche des ATELIERS PEDAGOGIQUES. Basé à LYON (France) il réunit des équipes françaises, canadiennes, mais aussi des experts belges, suisses… autour des neurosciences.

    Nous vous proposons d’animer au sein de votre établissement (enseignement secondaire ou collégial) « l’aventure des neurosciences ». Autour de petits ateliers ludiques, les élèves découvrent les performances du cerveau humain, mais apprennent surtout… à apprendre, à maîtriser sa mémoire, prendre confiance en soi au plan sportif ou artistique.

    Vous souhaitez organiser cet atelier dans votre établissement – Cliquez ici

     

    Les ATELIERS PEDAGOGIQUES CANADA, c’est aussi :

    Une maison d’édition – Les éditions Mots Composés

    Un centre de ressources sur l’apprentissage des langues asiatiques – Pangu Mandarin

    Centres de la petite enfance

    Concernant les crèches, deux options sont présentes au Québec, les Centres de la Petite Enfance (CPE) et les Haltes Garderie.

    Contrairement à la France qui possède de nombreuses crèches privées, le Québec dispose lui de deux modes de gestion, qui sont coopératifs et communautaristes, notamment du côté de Montréal. La participation des parents à la gestion est donc essentielle.

    Mais qu’est-ce qu’un Centre de la Petite Enfance (CPE) ?

    Tout d’abord, un centre de la petite enfance (CPE) est une personne morale avec un but non lucratif, cela peut-être également une coopérative qui fournit des services de garde dans une ou plusieurs installations, qui sont subventionnées et offrent des places à contribution réduite.

    Mais un CPE est également un prestataire de services de garde reconnu qui a des obligations à respecter, notamment en matière de santé, de sécurité, de bien-être et de développement des enfants. Il est soumis au respect de normes sur la qualité de ses services.

    Ces règles, qui font l’objet de vérifications, visent notamment à ce que le CPE :

    • Ne reçoive pas plus de 100 enfants par installation
    • Ne reçoive pas d’enfants admis à l’éducation préscolaire ou à l’enseignement primaire 
    • Applique au programme éducatif et se soumettre à une évaluation de la qualité éducative
    • Respecte les exigences par rapport au nombre minimal de membres du personnel de garde présents pour assurer la garde des enfants
    • Se soumette à des inspections 
    • Gère l’administration, l’entreposage et l’étiquetage des médicaments, des produits d’entretien et des produits toxiques
    • Offre un milieu de garde sain, propre et sécuritaire
    • Dispose d’une trousse de premiers soins facilement accessible
    • Respect le guide alimentaire canadien
    • Assure la surveillance constante des enfants qu’il reçoit
    • S’assure que les enfants sortent au moins 60 minutes chaque jour  

      Comment s’impliquer dans le conseil d’administration d’un centre de la petite enfance ?

      Un CPE est géré par un conseil d’administration. Celui-ci est composé d’au moins sept membres dont au moins les deux tiers sont des parents usagers ou futurs usagers des services de garde.

      Les parents peuvent s’impliquer dans le conseil d’administration du CPE que leur enfant fréquente afin de :

        • Veiller à la saine gestion des services, des programmes et des ressources
        • Définir les politiques et fixer les objectifs
        • Adopter le programme éducation

      Ce mode de garde est complété par la solution de la garde éducative coordonnée au plan du territoire, par un bureau de la garde éducative. Par moment, cette solution d’accueil est comparée avec les assistantes maternelles, mais en réalité la comparaison est plutôt inexacte.

      Le 20 septembre 2023, un projet de règlement sur l’accès aux services de garde éducatifs à l’enfance à été publiée dans La Gazette officielle du Québec. Le ministère de la Famille bise ainsi à assurer aux parents québécois une plus grande transparence et une plus grande équité en ce qui concerne l’accès à l’ensemble des services de garde éducatifs à l’enfance subventionnées en installation. Il répond ainsi à l’un des objectifs phares du Grand chantier pour les familles, un plan d’action pour compléter le réseau des services de garde.

      Plus précisément, le règlement sur l’accès aux services de garde éducatifs à l’enfance permettra d’encadrer les critères d’admission des services de garde subventionnées en installation et le fonctionnement du futur guichet d’accès aux services de garde.

      De nombreuses dispositions sont proposées, tels que :

      • Uniformiser les politiques d’admission des CPE et des garderies subventionnées (GS)
      • Préciser le fonctionnement du futur guichet d’accès aux services de garde
      • Permettre la création de véritables listes d’attente pour els CPE et les GS
      • Etablir un processus d’admission transparent de services de garde subventionnés en installation
      • Préciser les modalités d’ordonnancement des listes afin, notamment, d’introduire un indicateur approximatif du rang de l’enfant

      Actualités

      Le Québec, comme en France, connaît une pénurie de recrutement. Aussi, le gouvernement qui est confronté à sa promesse d’ouvrir 37 000 places subventionnées à l’échéance 2025 a pris une décision originale et encourage les éducatrices issues des services de Garderie à reprendre une activité.

      Afin d’attirer des travailleurs dans le réseau de la petite enfance, le Québec déploie de nouvelles formations. L’une d’elles, qui est d’une durée de 90 heures, servira à occuper des emplois de personnel éducateur non qualifié.

      NB : Cet engagement s’inscrit dans la politique migratoire encouragée par le gouvernement et qui est actuellement dirigée vers les jeunes actifs. Une des conditions souvent évoquées par les jeunes diplômés est la possibilité d’obtenir une place de garde pour leur enfant et les candidats à l’immigration sont plus tentés par les Garderies et la Garde éducative que par les CPE.

      QUÉBEC, le 23 oct. 2023

      Le premier ministre du Québec, M. François Legault, et la ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Montérégie, M me  Suzanne Roy, sont heureux de lancer la deuxième édition de la Semaine nationale des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance, qui se déroule du 23 au 29 octobre 2023, sous le thème « Un métier au cœur de l’extraordinaire ».

         

        Pendant ce temps-là que se passe-t-il en France ?

        Consultez notre FAQ de 2023 afin de voir ce qu’il se passe de l’autre côté de l’Atlantique…

        FAQ 2023_où en sommes nous

         

        Vous envisagez de vous installer au Québec ? Vous êtes jeune et avez un enfant ? Vous êtes le profil idéal surtout si vous postulez à un métier sous tension !

        Comment devenir éducateur ou éducatrice de la petite enfance ?

        Plusieurs itinéraires sont disponibles pour accéder au métier d’éducateur ou d’éducatrice de la petite enfance. Vous avez le choix entre différents chemins, certains vous permettent de rapidement intégrer le marché du travail sans être encore qualifié, tandis que d’autres vous conduisent directement à l’obtention de qualifications spécifiques.

        • Un itinéraire vous offre la possibilité d’entrer rapidement sur le marché du travail, même si vous n’avez pas encore de qualification formelle. Il s’agit de la formation de 90 heures, qui constitue un premier pas vers le domaine de l’éducation de la petite enfance.
        • D’autres parcours vous permettent d’acquérir directement les qualifications requises, notamment en obtenant le diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques d’éducation à l’enfance ou en suivant le programme de courte durée appelé « Le Parcours travail-études. »

        Vous avez ainsi la possibilité de choisir l’itinéraire qui correspond le mieux à vos besoins et à vos objectifs professionnels pour devenir un professionnel de l’éducation de la petite enfance.

         

        Parcours sans qualification

        Premiers pas vers l’éducation à la petite enfance

        La formation Premiers pas vers l’éducation à la petite enfance est une certification collégiale non créditée et gratuite qui vous offre une opportunité rapide d’entrer sur le marché du travail. Elle s’adresse à toute personne âgée d’au moins 18 ans, ayant réussi au moins la 3e année du secondaire, et ayant un intérêt pour le domaine de la petite enfance.

        Cette formation est d’une durée de 90 heures, s’étendant sur quatre semaines, et permet aux participants de se positionner rapidement dans des postes tels qu’éducateur ou éducatrice non qualifié(e), ou encore aide-éducateur ou aide-éducatrice.

        Les cours se concentrent sur la familiarisation avec les concepts essentiels liés à ce secteur d’activité. Ils abordent principalement l’approche éducative, la santé et la sécurité des jeunes enfants. De plus, la formation comprend une composante en secourisme et en réanimation cardiorespiratoire (RCR).

        En fonction de votre admissibilité, un agent d’aide à l’emploi de Services Québec pourrait vous recommander pour cette formation. En cas de recommandation, vous pourriez bénéficier d’une allocation de 475 $ par semaine pour suivre cette formation.

        Pour en savoir plus sur les services correspondants à vos besoins, n’hésitez pas à consulter le localisateur de bureaux de Services Québec.

         

        Parcours menant à la qualification

        Le diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques d’éducation à l’enfance (TEE)

        Le DEC en TEE constitue un chemin direct vers la qualification. Ce programme s’étale sur une période de trois ans, au cours de laquelle vous développerez les compétences essentielles à l’obtention d’un emploi dans le domaine de la petite enfance. Lors de votre inscription, vous avez la possibilité de choisir parmi ces établissements d’enseignements collégial qui proposent ce programme.

         

        Soutien financier – Bourse perspective Québec

        La bourse Perspective Québec vous permet de recevoir 1 500 $ par session, totalisant ainsi 9 000 $ sur la durée de trois ans du programme TEE.

        Pour davantage d’informations, veuillez consulter le Programme de bourses Perspective Québec.

        Le programme de courte durée Le Parcours travail-études (COUD)

        Si vous travaillez actuellement dans une structure de garde éducative à l’enfance ou si vous envisagez de combiner votre formation en tant qu’éducatrice ou éducateur à la petite enfance avec votre emploi actuel, le programme de courte durée Parcours travail-études pourrait être la réponse à vos besoins en vous menant à la qualification.

        Cette formation est rémunérée et se déroule pendant les heures de travail. Elle vous permettra d’obtenir une attestation d’études collégiales (AEC) en techniques d’éducation à l’enfance. Combinée à 4 992 heures d’expérience pertinente, cette AEC vous mènera à la qualification conformément à la Directive concernant l’évaluation de la qualification du personnel de garde.

        Pour être admissible au COUD, certaines conditions doivent être remplies, tels que :

        • Avoir 18 ans ou plus au moment de votre inscription
        • Être citoyen(ne) canadien(ne) ou posséder un statut de résident permanent,
        • Avoir réussi votre 5e année secondaire, ou sous certaines conditions, avoir acquis des crédits de 4e ou 5e secondaire (ou leur équivalent hors Québec).
        • Avoir un lien d’emploi dans un centre de la petite enfance (CPE) ou une garderie éducative détenant un permis délivré par le ministère de la Famille.

        Pour vous y inscrire :

         

        Soutien financier

        Le personnel éducateur non qualifié peut bénéficier d’une prime d’encouragement de 450 $ à chaque réussite, une tranche de 15 crédits ou unités dans un programme d’études spécifié, en cours d’emploi. Cette prime est applicable aux parcours du DEC, en TEE et du COUD.  Il est à noter qu’il s’agit de la seule prime à laquelle les participantes et participants au COUD sont admissibles.

        Avant d’entamer un programme, nous vous recommandons de vérifier auprès de votre employeur s’il est inscrit à cette mesure.  Vous pourrez ensuite lui soumettre votre demande.

         

        Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC et RAC96)

        Si vous envisagez de devenir éducatrice ou éducateur de la petite enfance, votre expérience professionnelle ou vos études antérieures peuvent constituer un atout. La Reconnaissance des Acquis et des Compétences (RAC) est une démarche de reconnaissance des acquis et des compétences effectuée auprès d’un Cégep. Elle est entièrement gratuite jusqu’au 30 juin 2024.

        Elle vise à évaluer et à reconnaître officiellement ce que vous connaissez ou savez faire dans le secteur de l’éducation à l’enfance et à vous offrir, au besoin, les outils nécessaires à l’acquisition des compétences manquantes. Pour plus d’information, consultez la Reconnaissance des acquis et des compétences .

        Vous êtes admissible à la RAC si :

        • Vous possédez une expérience significative en petite enfance
        • Vous avez un lien d’emploi dans un centre de la petite enfance (CPE) ou une garderie subventionnée ou non subventionnée détenant un permis délivré par le ministère de la Famille
        • Vous êtes non qualifié(e)
        • Vous êtes citoyenne ou citoyen canadien ou possédez un statut de résident permanent.

        Pour les personnes expérimentées mais non qualifiées, la RAC96 offre un environnement favorable à l’accomplissement de sa démarche, en plus d’un soutien financier qui peut couvrir jusqu’à 96 heures de temps rémunéré. Cette rémunération est remboursée à l’employeur dans le cadre de la mesure de formation de la main-d’œuvre, volet entreprises (MFOR-entreprises).

        Pour vous inscrire à la RAC 96 :

         

        Soutien financier

        Si vous avez obtenu votre diplôme d’AEC ou de DEC en TEE grâce à la démarche de Reconnaissance des Acquis et des Compétences (RAC), vous pouvez bénéficier d’une prime financière. Cette prime équivaut à 2 % de chaque heure rémunérée au cours des 12 mois précédant la date d’obtention du diplôme

         

        Diplôme obtenu à l’extérieur du Canada ?

        Si vous avez suivi des études dans le domaine de l’éducation de la petite enfance à l’extérieur du Canada, vous avez la possibilité de vérifier l’équivalence de votre diplôme par rapport au statut d’éducatrice ou d’éducateur qualifié en obtenant une Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec.

        Par la suite, vous pouvez soumettre votre dossier au Service québécois de certification du personnel éducateur de la petite enfance, qui pourra confirmer votre qualification ou émettre une prescription de formation.

        Si vous possédez un statut d’immigration admissible et que vous recevez une prescription de formation, vous pourriez bénéficier d’une aide financière pour la reconnaissance de vos compétences par le biais d’une formation d’appoint. Pour obtenir plus d’informations, veuillez consulter les Conditions d’admissibilité pour l’aide financière en reconnaissance des compétences.

        Formation d’appoint

        Pour ceux qui possèdent un diplôme étranger dans le domaine de l’éducation de la petite enfance, une brève formation collégiale de courte durée sera offerte en 2024. Cette formation vous conduira directement à la qualification nécessaire pour exercer le métier d’éducatrice ou d’éducateur au Québec.